25 décembre 2020: Afrocentriklab célèbre ses 5 ans.

Le 25 décembre 2020, on a célébré les 5 ans d’Afrocentriklab, un Lab virtuel dédié à la créativité des makeuses et makers africains.

Ceux-là qui font, qui prennent des risques et qui font bouger les lignes dans l’entreprenariat, l’art, les institutions et les technologies – entre autres – en Afrique francophone. Le lab virtuel Afrocentriklab contient aussi des informations sur les bourses, les tuto, les évènements tech, les appels à projets, ateliers, Bootcamp, festivals, etc.

Pour les 5 ans d’Afrocentriklab, on célèbre la rencontre avec des makeuses et makers extraordinaires du Togo, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Cameroun, du Congo, de Madagascar, du Burkina Faso, du Mali et de la Guinée. Ils nous ont appris qu’avec de la connaissance, de la recherche, de la passion, de l’organisation, de la gestion, de la structuration et de l’humilité tout est possible.

Lire aussi: Survol des Afromakers qui ont fait l’Agenda d’A-LAB : Cap sur le Burkina Faso, le Cameroun, Mali et la Guinée

Pour nos 5 ans, on célèbre les créatrices et créateurs, innovatrices et innovateursscolarisé ou non, avec ou sans BAC/BEPC bidouilleuses et bidouilleurs, codeuses et codeurs, hackeuses et hackers, gameuses et gamers, écrivaines et écrivains, chanteuses et chanteurs, investisseuses et investisseurs, entrepreneures et entrepreneurs, danseuses et danseurs, actrices et acteurs, réalisatrices et réalisateurs, développeuses et développeurs, geekettes et geeks, programmeuses et programmeurs, politiciennes et politiciens ainsi que tous les artistes, rêveuses et rêveurs du continent. Sur cette plateforme, on célèbre ceux-là qui sont déjà en train de changer le narratif sur le continent. On célèbre ceux-là qui sont déjà dans le futur. “Rien n’est plus puissant qu’une idée dont le temps est venu” écrivait Victor Hugo.

Lire Aussi: Madagascar: Survol de la communauté des gamers et geek avec Ratsisetraina Dina Valisoa

Pour nos 5 ans, on célèbre aussi les 2772 personnes et structures qui nous suivent et qui s’inscrivent dans le mouvement.

On va continuer à représenter les makeuses et makers africains à la hauteur de leur haute intelligence, de leur singularité, leur créativité, leur ingéniosité, leur inventivité, leur persévérance et patience face à l’adversité.

Pour 2021, on va aussi basculer sur instagram avec quelques nouveautés mais toujours avec le même esprit et le même objectif qui est de représenter les makeuses et makers africains à leur juste valeur à la hauteur de leur haute intelligence. 

On va finir avec une citation de Marianne Williamson disant “Notre plus grande crainte n’est pas que nous soyons inadéquats ou incapables. Notre plus grande crainte est que nous soyons si puissants au-delà de toute mesure. C’est notre lumière – et non notre obscurité – qui nous effraie le plus.”