Entrevue: AfrocentrikLab a rencontré pour vous Ephrem Koutoumna, Fondateur d’Ecohub, l’incubateur de start-up au Togo

Ephrem

Le Togo regorge d’un nombre inestimable d’innovateurs et de jeunes talentueux. Malgré cela, il leur est souvent difficile de trouver un cadre et un espace favorables, leur permettant de développer et de mettre sur le marché leurs ingénieuses innovations.

Pour répondre à ce besoin, Ephrem Koutoumna, un jeune entrepreneur  très expérimenté dans le domaine l’accompagnement des start-up innovantes, a eu l’ingénieuse idée de mettre en place un incubateur dédié aux projets TIC en phase avec le contexte local.

AFROCENTRIKLAB (A-LAB):  Bonjour Ephrem. Peux-tu te présenter  et nous dire ce qui te motive dans la vie?

Ephrem Koutomna ( E K): Économiste et titulaire d’un MBA Eco-Innovation de l’Université Paris-Dauphine et de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE), je me suis spécialisé en entrepreneuriat & innovation dans le domaine des TIC et de l ’ Agri business.

Aujourd’hui, CEO de la start-up digitale DITOMEDIA, je coordonne les activités de l’Association Jeunesse Technologie Développement où je pilote la mise en place du projet ECOHUB, un espace d’innovations technologiques et de social business. Je gère également l’Institut de Stratégie, de Management, d’Entrepreneuriat et d’Innovation (ISMEI).

Avant cela, étant un passionné des TIC, j’ai été développeur d’applications de solutions mobile à CAFE Informatique SA et consultant dans de nombreuses organisations tel que CIPMEN, l’incubateur nigérien de start-up.

ephrem_bureauA-LAB: Quels sont les objectifs visés par la mise en place d’ECOHUB ?

E K:  Avant tout, je vous remercie pour l’opportunité que vous nous offrez afin de parler de notre initiative ECOHUB à l’endroit des Start-upper togolais et des porteurs de projets innovants.

ECOHUB est un espace de créativité et d’innovation pour concrétiser les rêves des entrepreneurs, inventeurs et créateurs. C’est aussi un espace de partage qui permet à des projets innovants de voir le jour.

ECOHUB, a posé ses premières bases en février 2015, mais a véritablement démarré ses activités d’accompagnement des entreprises et des porteurs de projets en fin d’année.

Les entreprises en question évoluent dans les secteurs des TIC, des énergies renouvelables, de l’environnement et de l’agro-business. ECOHUB les conseille et les oriente dans leurs phases de conception, de développement et de croissance. Pour ce faire, ECOHUB leur offre l’infrastructure et les services nécessaires pour assurer une croissance soutenue et pérenne.

A-LAB: Quels sont les défis auxquels ECOHUB fait face surtout dans le contexte Togolais ?

E K: Il a été démontré que sur 100 entreprises créées, seules 20 en moyenne dépassent le cap des trois (03) années d’existence.

Ainsi, ECOHUB se positionne comme un cadre d’excellence qui permettra de réduire le risque d’échec des jeunes entrepreneurs afin qu’ils puissent se développer, créer de la richesse et des emplois durables et décents.

ECOHUB intervient également dans le développement de la culture entrepreneuriale et des écosystèmes d’innovation au Togo. Nous voulons créer une nouvelle génération d’entrepreneurs, déterminés  et capables de mesurer et de transcender les risques. 


A-LAB: 
Malgré les difficultés, comment tu procèdes pour faire adhérer les start-up, le gouvernement ainsi que les partenaires financiers au projet ?

E K: Tout d’abord, il faut préciser qu’ECOHUB lui-même fonctionne en mode start-up et donc nous travaillons chaque jour à stabiliser notre modèle économique. Dans ce contexte, pour être crédible, il faut fournir des preuves, des réalisations et des réussites concrètes.

Et sur cet aspect, nous pouvons citer l’initiative AGRIHACK TALENT TOGO, portée par des techpreneurs pour l’agriculture togolaise et soutenue par le Centre Technique de Coopération Agricole et rurale (CTA) et d’autres partenaires locaux (AGET, FAIEJ, CAFE Informatique, Etc.).

AGRIHACK TALENT TOGO vise le développement des innovations TIC dans l’agriculture togolaise. Aujourd’hui, L’incubateur ECOHUB a intégré trois (03) start-up et l’initiative a reçu un écho favorable du côté du gouvernement togolais qui souhaite maintenant rejoindre la dynamique.

Ceci pour dire que c’est avec beaucoup d’efforts, de détermination et surtout des preuves mesurables que nous tentons de convaincre les partenaires de l’intérêt de nous accompagner.

Pour conclure, c’est avec une grande fierté que nous travaillons chaque jour à créer les entreprises championnes de demain afin de faire du Togo une start-up nation.

A-LAB:  Merci pour votre disponibilité

E K: C’est moi qui vous remercie.

Visitez le site web

A lire aussi: Agrihacktalents 06 mois d’incubation offert par incubateur Ecohub aux lauréats du Hackathon

*Technologie de l’information et de la Communication