Dakar-Premier atelier Storylab Académie 2018

StoryLab Academie

Le premier atelier Storylab Académie 2018 de Code pour l’Afrique s’est tenu le 28 Février au Bureau du Québec à Dakar. Inscrit dans le programme de formation de type Google News Lab ou l’appui des données ouvertes de la Banque mondiale , cet atelier de formation a été organisé par Kombosa Studio en collaboration avec NASA Space Apps Challenge et le Gouvernement du Québec à Dakar. Axé sur le thème « Introduction à la visualisation de données« , la rencontre a vu la participation de professionnels en journalisme, communication et aspirants en visualisation de données.

Sachant que le journalisme traditionnel est en souffrance depuis l’avènement des TIC, la conversion vers le journalisme numérique s’avère nécessaire. Seulement les journalistes africains ont encore du mal à faire la transition, par manque d’outils et de savoir-faire dans le domaine, alors que le journalisme numérique regorge beaucoup d’opportunités. Grâce à la Storylab Académie, le laboratoire du journalisme numérique pour l’Afrique, les données et leur traitement n’auront plus aucun secret pour vous.

L’atelier a été possible grâce à Mathieu TREMBLAY, Conseiller aux affaires éducatives et culturelles du Bureau du Québec à Dakar.

kofi sika Latzoo
Kofi Sika LATZOO @Kombosa Studio

Dans un premier temps, les formateurs locaux Kofi Sika LATZOO, Consultant Designer et en Ludification Certifié/Fondateur & Directeur de création Kombosa Studio, et Daniel LOCKO Cofondateur et LEAD UI/UX Design à YUX Dakar ont décortiqué les points suivants:

  • Le contexte actuel des informations au Sénégal, en Afrique et dans le monde sur les données ouvertes.
  • Qu’appelle t-on « données »
  • Techniques de collecte, d’analyse, de visualisation et d’utilisation des données
  • L’intérêt du journaliste à penser comme un designer, de sorte à toucher les cinq (5) sens de sa cible
  • La maîtrise des outils techniques d’aide à la présentation de données

Dans un second temps, les intervenants internationaux Myriam Eddahbi, Conseillère en gouvernement ouvert et Pilote du portail https://www.donneesquebec.ca/fr/ du Canada et Jennifer le Van Cofondatrice et Directrice de l’exploitation à Ludus ont fait des retours d’expériences respectivement sur:

  • Le développement d’applications au Canada, géo localisant et déterminant le temps d’attente des services d’urgence des hôpitaux  ou la fluidité des transports en commun grâce à la stratégie des données ouvertes du Gouvernement du Québec,
  • La complexité et l’importance d’intégrer Ludus dans les présentations de contenus.

strorylab visualisationEnfin, une présentation du portail des données ouvertes du Burkina-Faso et du Sénégal a permis de montrer la volonté des Etats africains de se mettre à niveau.

  • Les participants ont fixé ladite formation à travers un cas pratique sur le Sénégal.
  • Aussi, une séance de questions ouvertes sur la réglementation des données ouvertes,  la restriction du secteur privé à rendre public ses données, la budgétisation desdites données, l’opportunité de créer des emplois sur le secteur…

En résumé, l’ouverture des données représente le journalisme du future. Une donnée n’est rien si on ne sait pas comment l’exploiter. L’important est de produire du contenu fiable à partir des sources et des présentations crédibles  pour écrire « je sais que » au lieu de « je pense que ».

Voir toute la documentation de l’atelier