Cross Dakar City c’est mieux que Candy crush !!

Dakar_Cross_cyty

Les dakarois savent que traverser à Dakar c’est tout un art et toute une technique puisque le danger peut venir de partout. Cependant, il n’en fallait pas moins pour réveiller la créativité d’Ousseynou Khadim Beye et de créer une application de jeu mobile: Le Cross Dakar City.

Le but du jeu est d’accompagner Mamadou, un talibé, à travers les rues de Dakar pour qu’il retrouve ses parents biologiques.

cross Dakar city jeux
Jeux

Le jeu a 16 niveaux (Je suis au 9ème niveau). Le principe c’est de traverser routes, rivières et forêts tout en évitant les obstacles comme les voitures, taxis, cars rapides, Dakar Dem Dik, charettes, bombes et buisson. Tout au long de la traversée vous pouvez gagner du temps et des « vies » supplémentaires.

Le design  graphique, les animations et l’esthétique générale en 2D sont assez basiques et essentialistes. Le tout est très épuré sans fioriture. Voilà pour la brève description du jeu.

Personnellement, je ne suis pas une addict des jeux. Les derniers jeux auxquels j’ai joués sont Mario et Tetris sur la gameboy ! Cependant, j’ai apprécié le jeu parce que j’ai pris la mission très au sérieux : Il faut sauver le talibé Mamadou! En réalité, j’ai surtout aimé le jeu parce que c’est un jeu mobile made in Africa ( Afrochauvinisme quand tu nous tiens !!)

Pour situer Cross Dakar City dans une perspective plus large de l’industrie globale des TIC, la sous-industrie des jeux vidéos et mobiles est à suivre de très près même si elle est encore à ses débuts en Afrique. L’industrie des jeux vidéo pèse entre 60 et 70 milliards de dollars dans le monde et la part du continent africain est encore insignifiante mais je suis prête à parier que les 10 prochaines années, l’industrie des jeux en Afrique va éclore et générer un revenu considérable.

L’international Game Developers Association (IGDA) est une institution phare en la matière et a eu pour objectif premier de défendre les intérêts des développeurs de jeu auprès du Congrès américain. L’IGDA a maintenant 4 bureaux en Afrique (Nigeria, Sénégal, Ghana et Afrique du Sud) et prépare l’ouverture de bureaux à Madagascar, au Cameroun et au Kenya.

Pour cartographier un peu les leaders africains dans ce domaine, on peut citer le Nigeria, l’Afrique du Sud, le Kenya. Du côté francophone, il y a le Maroc et le Cameroun  avec notamment Aurion : l’héritage des Kori-Odan de Kiro’o Games . En 2015, Kiro’o Games a récolté plus de 50 000 Euros pour financer le jeu en 2015 et on lui souhaite un franc succès !

Téléchargez et Jouez!!!

downloadWindowsPhone  appstore_icon  icon-google-play


AfrocentrikLab veut offrir une visibilité à toutes les innovations et créations dans le domaine des nouvelles technologies, de l’art et de la culture en Afrique. Le principal objectif est de créer un réseau de gamers, développeurs, de programmeurs, d’artistes etc. pour créer une afrodynamique porteuse de changement.


@AfroQueenPhilosopher

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.